Carin Klonowski


welcome 2 carineklonowski.net —
artist, researcher @ESACM
@Constallationss and @WMAN
curator @syndicatmagnifique
and publisher @sun7editions
︎ carine.klonowski@gmail.com
︎ @c.klonowski

about —
    news
    statement
    cv
    texts/press
    portfolio

    research

works (sélection) —
SOME PAGES R STILL
                        UNDER CONSTRUCTION
        =)


texts —
    ➫ carinklonowski.hotglue.me


performances —
    Owl’s lament x superharpsichord.tidal
    AAA dans le pan-spectacle
    FAISCEAUX SUR LA SIERRA NEVADA
    TLCD
    Prime Time

installations —
    Kaepora Gaebora’s
    Dormant
    Thinking like a fake stone
    ▮ ▮ ▮ ▮
    TLCD
    What_Lies_Beneath_FL
    HO GOD NO Where did spectrum go ?!
    NIGHTBREAKER
    nuit / stereo
    Relax Good Breathe
    FLARE / flare
    TOTAL ÉCRAN
    Tell me a story, When night falls

objects —
    HS
    Vidéoprojecteur
    Projecteur

videos —
    The Den of the Sun (Los Santos)
    Tell me a story, When night falls
    Sans titre (Horizon 2)
    Before Sun Sets
    The Impossible Project

url —
    #alixdesaubliauxcarinklonowski
    date.gif
    Un jour sans fin
    img214270416.jpg
    Plus ou moins midi

prints_photos —
    vanitas
    255, 255, 255
   
    Trappist I & II
    Coucher de soleil à Nice, l’été
    The Back of Heineken

publishing —
    SPRAY S/ O:SAMPLE
    CAPTIVE room
    Amazing timelapses videos
    Horizon
    U.F.O
    The Event
    L.A. Stories




Mark
TLCD
performance, 15’, installation (tentures imprimées, vidéo sur écran, moquette noire, brochure, néons), 2018-2019


vues d'exposition : 'SEDONA', Villa du Parc, Annemasse, 2019 — 'TLCD', galerie Modulab, Metz, 2018 / photographies : Aurélien Mole — Villa du Parc — Benjamin Roi 



TLCD, pour “Thérapie LCD“, propose une plongée hypnotique dans la matière de l’écran. La voix de l’artiste invite d’abord à considérer le cadre noir et réfléchissant de l’objet, pour ensuite rentrer en contact avec sa surface. Par une séance de massage de plus en plus intense sur l’appareil, les mains de Carin Klonowski font ressortir la substance du LCD : les pixels et les cristaux liquides qui font advenir l’image. Des halos polychromes - dont ceux que l’on retrouve sur les tentures qui participent de l’installation - révèlent l’alchimie de l’écran. Ces cristaux vus au microscope rappellent nettement les formes abstraites de l’esthétique psychédélique.

La mélopée lyrique, qui invite à la transe, part à la recherche de ce qui subsiste d’épiphanique, de mystique et de spirituel dans la couleur codée informatiquement. Un new age aussi sombre que salutaire, teinté par l’éclairage bleuâtre de l’écran. Carin Klonowski a une place très particulière dans l’exposition, à la fois membre du collectif curatorial Le Syndicat Magnifique et artiste de SEDONA. Elle est aussi chercheuse et travaille sur la couleur et le paysage, de l’histoire de la peinture aux médias technologiques et industriels.

Le Syndicat Magnifique, 2019